Peu d’entreprises québécoises utilisent Twitter comme outil de marketing

21 avril 2010
par Renato Cudicio président Elisa Turmel Analyste 2.0, multiple-media.com

Le plus récent sondage Baromètre mutliple-media.com sur l’adoption des technologies Web par les entreprises du Québec s’est penché sur le cas de Twitter. Question de départ : l’inclusion du microblogging dans les stratégies en ligne est-elle proportionnelle au «bruit» que suscite le phénomène ?

Les résultats sont décevants pour les fans de la plateforme de microblogging : seulement 6 % des entreprises du Québec ont intégré Twitter dans leur stratégie de marketing. Les 200 entrevues téléphoniques réalisées auprès de cadres Marketing et TI ont également révélé que les rares entreprises qui « tweetent » étaient déjà actives dans d’autres médias sociaux comme Facebook et dans les blogues d’entreprise.

Petit glossaire des gazouillis sociaux

Twitter Outil de microblogging qui permet d’envoyer gratuitement des messages brefs (140 caractères) appelés tweets («gazouillis»), par Internet, messagerie instantanée ou SMS.
www.twitter.com qui fait désormais partie des réseaux sociaux, comptait plus de 75 millions d’utilisateurs à la fin de 2009, avec une augmentation prévue de 6,2 millions par mois.
Tweeter diffuser un tweet
Retweet ou RT tweet rediffusé par un ou plusieurs autres usagers de Twitter
Followers utilisateurs qui reçoivent les tweets d’un usager
Following utilisateurs dont l’usager reçoit les tweets


Une absence justifiée ?

Les 94 % de répondants qui n’utilisent pas Twitter invoquent plusieurs raisons, notamment que leur entreprise « n’est pas rendue là » (9 %) ou qu’ils font face à « un manque de ressources » [compétentes dans le domaine, ndlr] (15 %). Bon nombre de répondants (27 %) estiment surtout que leur clientèle et leur marché ne sont pas présents sur cette plateforme. Une minorité, enfin, (15 %) admet qu’il n’y a « pas de raison particulière » à l’absence de Twitter dans leur stratégie.

À titre comparatif, une étude similaire1 au Baromètre multiple-media.com réalisée aux États-Unis révèle que cinq fois plus d’entreprises américaines ont intégré Twitter à leur stratégie de marketing en ligne. En effet, l’étude révèle des taux d’utilisation qui atteignent 31 % dans la grande entreprise B2B, 32 % dans la petite entreprise B2B et un étonnant 37 % dans les entreprises qui se concentrent sur le B2C.

FAITS SAILLANTS

Est-ce que votre entreprise utilise Twitter dans
ses stratégies de marketing en ligne?

Oui 6%
Non 94%


Le contenu

La moitié des entreprises québécoises qui utilisent Twitter s’en servent pour diffuser de l’information sur leurs produits et services. Moins d’une sur dix y diffuse des nouvelles la concernant et la même proportion y a recours pour faire connaître ses promotions et rabais. Paradoxalement, Twitter n’est pas vu comme un outil de partage des connaissances ou de veille stratégique, et l’on y diffuse peu ou pas d’information sur son secteur d’activité ou les nouveautés technologiques.

FAITS SAILLANTS

Quel type d’information diffusez-vous sur Twitter?

Information sur nos produits et services 50%
Nouvelles sur l’entreprise 8%
Promotions et rabais 8%
Information concernant notre industrie 0%


Fréquence des Tweets

Partant du point de vue que le succès avec Twitter est directement tributaire de la pertinence de l’information diffusée et du volume des communications à coups de 140 petits caractères, l’équipe du Baromètre multiple-media.com a voulu déterminer dans quelle proportion cet outil sert à diffuser de l’information, par opposition à un rôle de simple figurant dans les panoplies d’outils Web 2.0. Or le tiers des cadres Marketing et TI qui utilisent Twitter affirment y diffuser de l’information une ou plusieurs fois par jour ; près de la moitié d’entre eux le fait plus d’une fois par semaine et le tiers, au moins une fois par semaine. On le voit, bien que peu nombreux au Québec les usagers de Twitter sont cohérents, globalement, avec leurs choix stratégiques.

FAITS SAILLANTS

À quelle fréquence « tweetez »-vous ?

Une ou plusieurs fois par jour 33 %
Au moins une fois par semaine 42 %
Moins d’une fois par semaine 25 %

Selon le Baromètre multiple-media.com, plus d’une entreprise sur deux qui utilise Twitter au Québec n’en mesure pas l’impact. Bien qu’affligeant a priori, ce résultat est meilleur que celui obtenu par l’équipe d’EMarketer2Twitter au Québec font partie de l’avant-garde marketing, à l’affût des dernières technologies et des meilleures pratiques pour les rentabiliser.

La décharge des entreprises qui ne mesurent pas le rendement des investissements (ROI) marketing dans les réseaux sociaux, il faut dire que le calcul est loin d’être évident, particulièrement dans le cas de Twitter. Selon une étude américaine publiée en février 20103, les principaux critères utilisés par les entreprises interrogées pour mesurer les effets de Twitter sont :

  • Le trafic direct (63 %)
  • Le trafic indirect (33 %)
  • Les leads générés (32%)
  • Le nombre de mentions de la marque (25%)
  • Le « brand awareness » (25%)

À cela pourraient s’ajouter le nombre de Followers, le nombre de RT, le ratio Followers/Following. Le tout doit être mis en rapport, bien entendu, avec le temps passé à consulter, gérer et produire des Tweet. Pour l’instant, cependant, le ROI de Twitter demeure un exercice subtil qui relève davantage de l’approximation que du calcul scientifique.

FAITS SAILLANTS

Comment mesurez-vous l’impact de Twitter?

On ne mesure pas 58 %
Je ne sais pas 33 %
Ventes ou leads générés par Twitter 8%
Fréquence d’apparition de la marque dans les Tweets 0%


Twitter est absent des écrans radars

L’équipe du Baromètre multiple media.com n’a guère été étonnée de constater que 35 % des entreprises du Québec – dont nos sondages précédents sur les technologies Web ont montré qu’elles sont généralement peu portées sur la veille concurrentielle – ne savent pas si leurs concurrents sont actifs sur Twitter.

Dans un contexte où 17 % des entreprises québécoises souhaitent inclure Twitter dans leurs stratégies de marketing en ligne au cours des 12 prochains mois, le pourcentage d’entreprises absentes de Twitter pourrait donc changer rapidement et influencer, dans une certaine mesure, le contexte concurrentiel. Ceci dit – malgré le buzz – Twitter est encore loin de figurer à l’ordre du jour de la moitié des gestionnaires marketing, tout simplement parce qu’ils estiment (en se fiant à leur flair) que leur compétiteurs n’y sont pas. Comme nous l’avons vu, c’est effectivement le cas. Du moins pour le moment.

FAITS SAILLANTS

Est-ce que vos compétiteurs sont sur Twitter?

Oui 15 %
Non 50 %
Ne sais pas 35 %

FAITS SAILLANTS

Prévoyez-vous inclure Twitter dans vos stratégies marketing en ligne dans les prochains 12 mois ?

Oui 17 %
Non 69 %
Ne sais pas 14 %


Conclusion

Selon le Baromètre multiple-media.com, le maigre 6 % d’adoption que récolte Twitter auprès des entreprises du Québec est cohérent à la fois avec les sondages précédents (qui montraient le faible degré d’adoption des technologies Web au Québec) et, hélas, avec l’expression d’une méconnaissance à la fois des outils et de leur pertinence éventuelle dans une stratégie marketing en ligne intégrée.

Or les profils des utilisateurs4 de Twitter offrent aujourd’hui une grande quantité d’information. Les entreprises peuvent y segmenter leur marché et cibler leurs clients avec une assez grande précision. Il serait donc surprenant qu’un tel outil ne soit utile que pour une infime minorité des entreprises québécoises. Par contre, pour ceux qui sont déjà sur Twitter ou qui s’apprêtent à diffuser leurs premiers 140 caractères, les opportunités sont réelles.

Visionnez sur YouTube l’entrevue où Renato Cudicio, président de multiple-media.com, commente les résultats de cette cinquième édition du Baromètre multiple-media.com.

POURQUOI TWITTER?

multiple-media.com, agence qui accompagne les entreprises dans la conception, la mise en place et l’opération de leurs stratégies de marketing en ligne, s’est bien entendu basée sur son expérience pour aider l’équipe du Baromètre multiple-media.com à bâtir le sondage, qui s’appuie ainsi sur une réelle pratique et sur les besoins des entreprises. Il est par exemple acquis que des renseignements mis en ligne de façon régulière et constante via Twitter contribuent de façon efficace à assurer la visibilité d’une marque. Les plateformes de microblogging accumulent en effet des contenus, assurant ainsi une rotation des informations diffusées.
De plus, parmi les avantages d’inclure Twitter dans les stratégies en ligne, multiple-media.com ne peut que souligner l’importance grandissante que cet outil prend dans une bonne stratégie puisque le contenu diffusé dans les tweets offre beaucoup de visibilité sur les différentes plateformes. Les mots-clés précédés d’un « # » représentent la classification des tweets offerte par Twitter dans son site : il regroupe tous les tweets qui possèdent les même mots-clés et offre même un moteur de recherche pour les retrouver.

Les liens insérés dans les 140 caractères offrent quant à eux une belle visibilité à votre site et orientent le trafic vers ce dernier. En mars 2010, Twitter contrôlait près de 8% de la totalité du trafic sur les réseaux sociaux5. Avec la possibilité des RT, il s’agit d’une opportunité à prendre!

>> multiple-media.com >>

Références:

[1] – Social Media Usage, Comparisons of Large B2B, Small B2B & B2C
[2] – ROI et présence sur les médias sociaux, outils d’évaluation
[3] – 69% of Companies Focus on Twitter; 61% Have No Clue of Its ROI
[4] – Twitter and Status Updating, Fall 2009 – One in five internet users are now on Twitter or another status update service
[5] – Facebook Now Commands 41% of Social Media Traffic [STATS]

  1. 10 mai 2010

    En ce qui concerne Twitter, il est vrai que peu d’entreprises l’utilisent, tout comme Facebook 12%, Youtube 8% et les blogues 4%. Les médias sociaux sont peu exploités par les entreprises québécoises. Une question cependant demeure : les cibles de ces entreprises elles, les utilisent-elles? Et si elles les utilisent, interagissent-elles avec les compagnies présentes sur ces médias sociaux?

    Selon les résultats du NetTendances du Cefrio d’avril 2010, « 14.9 % des adultes québécois ont déjà interagi avec une entreprise ou un organisme par le biais des médias sociaux ». Ils précisent ensuite les ratios de québécois qui ont visionné des vidéos corporatives (8.9%), qui ont consulté les profils corporatifs sur des sites de partage (7.2%), qui ont consulté ou interagit sur des blogues (2.3%) et qui « suivent » des comptes corporatifs sur Twitter (1.7%).

  2. 24 avril 2010

    Très bon article, et merci d’avoir pris le temps de compiler ces données. Le retard des PME Québécoises dans l’utilisation de Twitter est sans nul doute lié au fait qu’il est difficile de mesurer le retour sur l’investissement en temps. Peut-être la nouvelle plateforme publicitaire sur Twitter viendra changer cette donnée.

  3. 22 avril 2010

    Pour faire suite au commentaire de @ITHQ, il y a beaucoup de nuances à faire dans le dossier de Twitter et de son impact SEO. Pour ne citer qu’un exemple, la balise « nofollow » étant ajoutée par Twitter dans les liens, Google ne les considère pas comme des liens entrants comme tel (voir le code source de ton propre profil: « < a href="http://j.mp/Fregni" rel="nofollow" > »). Mais, sans aucun doute, la contribution de Twitter dans la génération de trafic peut se révéler significative, et c’est là un facteur de positionnement incontournable.

  4. 22 avril 2010

    Depuis quelques mois, Twitter est à l’essai. Sommes un établissement d’enseignement, un restaurant et un hôtel d’application (Institut de tourisme et d’hôtellerie).

    L’outil n’est pas encore au point. Par exemple après des dizaines de Tweets nos mots-clés précédés d’un « # tags » sont toujours invisibles dans Twitter Search!

    Bon point : Twitter a été un moyen économique d’améliorer notre référencement dans Google.

Trackbacks and Pingbacks

  1. Twitter : Un outil à ne pas négliger | Ouvre Grand Tes Ailes
  2. Twitter et les entreprises du Québec | Karine Vezeau

Laissez un commentaire

Note: Vous pouvez utiliser du XHTML sur vos commentaires. Votre courriel ne sera jamais publié.

Abonnez-vous par fil RSS à ce commentaire

*
Pour détourner les pourriels, répondre à l'équation mathématique dans l'image. Cliquer sur l'image pour entendre l'équation.
Cliquer pour entendre l'équation mathématique.